AXA Belgium, BNP Paribas Fortis et KBC sont les premières institutions financières en Belgique à signer la charte de l’Alliance pour une société sans tabac. Toutes trois adhèrent ainsi à la mission et à la vision de l’Alliance et s’engagent à tout mettre en œuvre pour arriver à une première génération sans tabac. En excluant le tabac de leur portefeuille de fonds, elles prennent leurs distances par rapport à cette industrie. L’Alliance pour une société sans tabac salue leur décision et exhorte les autres institutions financières à leur emboîter le pas.

AXA Belgium, BNP Paribas Fortis et KBC sont les premières institutions financières en Belgique à s’engager en faveur de « Générations sans Tabac ». En signant la charte, toutes trois souscrivent en effet à la mission, à la vision, aux objectifs et à la stratégie de l’Alliance pour une société sans tabac. Elles deviennent partenaires de l’Alliance et se rangent à ses côtés afin de contribuer à faire émerger une première génération sans tabac.

Des fonds sans tabac

AXA Belgium, BNP Paribas Fortis et KBC ont signé le Tobacco Free Finance Pledge. Cette initiative émane de Tobacco Free Portfolios, une organisation qui œuvre en faveur d’un monde sans tabac à travers l’abandon des investissements dans ce secteur. En devenant signataires de cette initiative, les institutions financières s’engagent à exclure le tabac de tous leurs fonds. L’Alliance estime que les organismes bancaires et assureurs doivent remplir cette condition pour pouvoir signer la charte « Génération sans Tabac » et rejoindre ainsi le rang de ses partenaires.

Des institutions pionnières en matière de banque responsable soutiennent désormais « Générations sans Tabac »

L’Alliance pour une société sans tabac salue la décision des trois institutions financières de ne plus investir dans l’industrie du tabac. « AXA Belgium, BNP Paribas Fortis et KBC font figure de pionnières en matière de banque responsable, déclare l’Alliance. Nous espérons que ce signal incitera d’autres institutions financières et fonds d’investissement à faire de même. »

L’Alliance se réjouit en outre que les trois institutions souscrivent à l’ambition de faire émerger une première génération sans tabac : « En signant la charte, elles affirment leur volonté de tendre vers une société où plus personne ne souffre (et ne décède) des conséquences du tabagisme, actif et passif. Elles adhèrent ainsi à un grand mouvement sociétal déterminé à ce qu’une génération puisse grandir et proclamer en 2037 “je fais partie de la première génération sans tabac”. Tous les soutiens seront utiles pour atteindre cet objectif », poursuit l’Alliance.

Les trois institutions financières s’expriment à propos de leur soutien à « Générations sans Tabac »

Pour Dina Iosifidis, Corporate Responsibility & Affairs Manager d’AXA Belgium, « AXA Belgium a été le premier assureur à annoncer, en 2016 déjà, la vente de tous ses investissements en actions et obligations de l’industrie du tabac. Ces investissements ne sont pas compatibles avec notre mission d’assureur. Depuis, nous sommes allés encore plus loin en cessant effectivement d’assurer l’industrie du tabac. En signant la charte “Générations sans Tabac”, nous voulons contribuer à concrétiser l’objectif d’une génération sans tabac, mais aussi lancer un signal à d’autres investisseurs ».

« L’Organisation mondiale de la santé a souligné les conséquences nocives du tabagisme pour la santé et BNP Paribas Fortis a réagi, poursuit Wilfried Remans, Director CSR & Public Affairs. Fin 2017, la banque a décidé de ne plus financer les entreprises actives dans le secteur du tabac, mais aussi de ne plus investir dans cette industrie. Signer la charte et soutenir ainsi la mission de l’Alliance pour une société sans tabac est dès lors une étape logique. »

Daniel Falque, CEO de KBC Belgique, conclut comme suit : « L’impact négatif du tabagisme sur notre santé et notre cadre de vie est incontestable. Voilà pourquoi nous appliquons aujourd’hui les politiques les plus strictes en ce qui concerne le financement et l’assurance des entreprises liées au tabac. Le rôle pionnier de KBC n’est d’ailleurs pas nouveau : au début des années 1990, nous comptions déjà parmi les premières entreprises sans tabac du pays. La signature de la charte pour une société sans tabac de « Générations sans Tabac » s’inscrit donc pleinement dans la continuité de notre stratégie de durabilité. »

« Dénormaliser » le tabagisme

L’Alliance pour une société sans tabac se réjouit du soutien grandissant que recueille Générations sans Tabac. Ce soutien est indispensable, car des centaines de jeunes commencent à fumer chaque semaine en Belgique. À travers « Générations sans Tabac », l’Alliance pour une société sans tabac veut offrir aux enfants le droit de grandir dans un environnement non fumeur et protéger les jeunes contre la dépendance au tabac. L’objectif est que plus aucun enfant né à partir de 2019 ne commence à fumer. Pour atteindre cet objectif, l’Alliance veut « dénormaliser » le tabagisme en présence d’enfants et interdire le tabac dans les lieux fréquentés par de nombreux enfants. Voir fumer incite en effet à fumer et donne l’impression que c’est « normal ». Donc, moins les enfants verront de fumeurs, moins ils seront tentés de commencer à fumer !

 

Pour de plus amples informations : 

www.generationssanstabac.be

 

L’Alliance pour une Société sans Tabac, l’organisation à l’origine du projet Générations Sans Tabac, est une initiative, de la Fondation contre le Cancer, Kom op tegen Kanker, de la Ligue Cardiologique Belge, du Fonds des affections respiratoires, du Service d’Étude et de Prévention du Tabagisme, de l’Observatoire de la Santé du Hainaut, du Vlaams Instituut Gezond Leven, de la Vlaamse Vereniging voor Respiratoire Gezondheidszorg en Tuberculosebestrijding et du Gezinsbond. L’Alliance pour une Société sans Tabac souhaite que le prochain gouvernement adopte un ensemble cohérent de mesures. Ces mesures visent à préserver les enfants d’un premier contact avec le tabac pour prévenir leur addiction tabagique et à mieux aider les fumeurs dans leur sevrage. Des dizaines d’associations médicales et d’organisations actives dans le domaine de la santé ont signé une charte à travers laquelle elles s’engagent, en collaboration avec leurs membres, à faire de la première génération sans tabac une réalité.

Press Team