Pour les clients atteints d’un handicap auditif, visuel ou moteur, de troubles neurocognitifs tels que ceux du spectre autistique, ou de troubles du langage, ainsi que pour les personnes âgées, BNP Paribas Fortis prévoit une multitude de services et de solutions qui leur permettent de gérer leurs affaires bancaires en toute autonomie.

Depuis peu, les clients atteints d’un handicap de lecture peuvent demander, pour certains documents tels que les contrats, la conversion en braille ou en langage parlé. En effet, BNP Paribas Fortis veut permettre aux clients atteints d’un handicap de gérer eux aussi leurs affaires bancaires avec un maximum d'autonomie. C’est pourquoi la banque a développé des services spéciaux et adapté certains produits.

Afin de faire mieux connaître ces services, BNP Paribas Fortis a participé aux salons REVA et ZieZo-Vlaanderen, qui se sont déroulés du 25 au 27 avril 2019 au Flanders Expo (Gand). Le thème central du salon REVA, cette année: la mobilité, au sens le plus large du terme. Le salon ZieZo-Vlaanderen, quant à lui, était spécifiquement axé sur les aides techniques pour aveugles et malvoyants. Plus de 170 exposants y ont fourni des informations et des conseils sur diverses aides destinées aux personnes atteintes d’un handicap. La 16e édition de ce salon s’adressait à un large public: aussi bien des personnes ayant des besoins spécifiques que des professionnels de la santé, des organisations et des bénévoles, des proches de personnes souffrant d'un handicap et des aidants. Tous ont pu s’y retrouver et participer aux ateliers ou à l’une des journées d’étude.

 

Des services méconnus
Au stand BNP Paribas Fortis, Pascal De Groote (qui souffre lui-même de troubles de la vue et qui est la personne de contact pour 'La banque accessible à tous'), Veronique Van Nuffel (présente dans le cadre d’un stage Wings@Work) et Christel De Saedeleer (qui travaille, chez Facility, sur l’accessibilité physique des agences) ont éclairé les visiteurs sur l’offre de la banque en matière de produits et services adaptés. Ils ont pu constater que les aides et services qu'elle propose sont encore trop peu connus du grand public.

"Très souvent, les visiteurs se demandaient ce que venait faire une banque à ce salon", raconte Pascal De Groote. "À l’issue de notre conversation, on pouvait lire l’étonnement sur leur visage. Non seulement parce que nous n’étions pas là pour vendre nos produits bancaires, mais surtout parce qu’ils se sont rendu compte que BNP Paribas Fortis offre quand même une large gamme de solutions aux personnes atteintes de différents types de handicap."

Dans le but d’améliorer son accessibilité aux personnes à mobilité réduite, telles que celles en fauteuil roulant, la banque transforme un nombre croissant d’agences en les équipant entre autres de rampes d’accès, de guichets d’accueil rabaissés et de portes automatiques ou faciles à ouvrir.

Les clients à motricité réduite peuvent commander gratuitement un lecteur de carte spécial, muni de grandes touches et d’un grand écran.

Pour les clients malvoyants et aveugles aussi, la banque a conçu plusieurs solutions: ils peuvent retirer de l’argent avec l’aide d’un casque audio, car tous les distributeurs de billets sont équipés d’un système d’accompagnement vocal. Et le lecteur de carte avec fonction vocale rend la banque en ligne beaucoup plus accessible. En outre, les clients aveugles reçoivent gratuitement à domicile leurs extraits de compte en braille.

Les clients sourds et malentendants ayant installé l’application ‘Interprète en langue des signes à distance’ sur leur tablette ou smartphone peuvent s’en servir lors d’un entretien-conseil en agence. Un interprète en langue des signes à distance se charge alors d’appeler le conseiller concerné.

Les personnes n’ayant pas accès aux canaux numériques, enfin – il s’agit le plus souvent de clients d’un certain âge – peuvent régler leurs affaires bancaires en appuyant sur les touches de leur téléphone. Le service Easy Banking Phone est disponible 24h/24 et 7j/7. Ils peuvent également faire appel aux collaborateurs de l’Easy Banking Centre.

Le phénomène n’est pas marginal
Les chiffres montrent clairement qu’il ne s’agit pas d’un phénomène marginal mais d’un groupe cible non négligeable: le nombre de personnes ayant des besoins particuliers est estimé à 15% de la population belge. Parmi les personnes âgées de 40 à 60 ans, par exemple, une personne sur cinq fait face à une perte d’audition. Chez les personnes âgées, ce nombre est encore bien plus élevé, et les jeunes aussi sont toujours plus nombreux à être confrontés à des problèmes auditifs. Un Belge sur huit aurait un problème d’audition. En outre, une personne sur 100 souffre d’un trouble de la vue grave, et on estime qu’un nombre semblable de personnes en Belgique est atteint d’une forme d’autisme.

La vidéo ci-dessous présente un aperçu des services bancaires accessibles pour tous, tant en agence qu’à distance. Vous trouverez plus d'infos sur notre site web.

Press Team