Menu
Civique
08.03.2017

Parcours de femmes dans la banque d’hier à aujourd’hui en images

Bureau des titres, service du portefeuille, salle de mécanographie…C’est au cœur des services administratifs que les femmes sont entrées dans la banque vers 1880. Des pionnières à aujourd’hui, voici quelques portraits illustrant leur parcours.

Les premières embauches de femmes dans la banque remontent aux années 1880. Elles s’inscrivent dans un contexte de féminisation des emplois de bureaux et de création de nouveaux services administratifs. Rigueur, honnêteté et fiabilité sont alors les qualités requises pour occuper ces emplois. Au 20e siècle, les femmes quittent les coulisses de la banque et investissent des métiers à plus forte visibilité et avec plus de responsabilités. Aujourd’hui, elles représentent 54% de l’effectif total du Groupe BNP Paribas et 25% des seniors managers.

  >1901<

Paula Doms, diplômée en sciences physiques et mathématiques, est la première femme belge à entrer à la CGER (ancêtre Fortis), au service actuariat. Pendant 19 ans , elle sera la seule femme à travailler à la CGER et elle aura le statut d'agent hors cadre.

2787429_21

 >1910<

Personnel de l'agence du Comptoir national d'escompte de Paris (CNEP) à Louviers (France).

2787460_22

>1919<

Après la Première Guerre mondiale, la Société générale de Belgique engage 130 femmes en un an, ce qui représente 14% de son personnel.

2787433_22

>1923<

Andréa Girard, née en 1903, entre au Comptoir national d'escompte de Paris (CNEP) au service dactylographie.

2787432_21

>1952<

Employées du service central du portefeuille à la Banque nationale pour le commerce et l'industrie (BNCI) à Paris.

2787441_22

 >1996<

Chantal Mazzacurati, responsable de la salle des marchés de la BNP, entourée de son équipe Ligne métier mondiale actions (LMM Actions).

2787430_21

>2016<

Aujourd’hui, les femmes sont présentes dans tous les métiers de la banque et notamment ceux de l’informatique.

Sur le même sujet
    Sommaire