Menu
Politique
08.05.2017
Arne Maes Economic Advisor

D’abord le président, ensuite le parlement

Hier, Emmanuel Macron a gagné les élections présidentielles françaises. Agé de 39 ans, cet ancien banquier a remporté plus de 60% des voix, mettant hors jeu Marine Le Pen.

Les réactions sur les marchés financiers ne se sont pas fait attendre.

Le cours de l’euro a augmenté, pour atteindre 1,10 dollar/euro, le plus haut niveau de ces six derniers mois. Par ailleurs, le taux d’intérêt des obligations souveraines françaises est en baisse. Pour les obligations à dix ans, les taux diminuent par rapport aux obligations allemandes (à 40 points de base), également un record (à la baisse cette fois) depuis six mois.

L’impact de l’élection d’hier est plus limité que celui du premier tour d’il y a deux semaines. Le marché n’a pas connu de réactions exagérément optimistes, pour deux raisons principales.

D’abord et avant tout, le consensus du marché allait clairement dans le sens d’une victoire de Macron. Par ailleurs, les futures élections parlementaires ont quelque peu éclipsé cette victoire. Le nouveau président et son tout jeune mouvement « En Marche » pourraient en effet avoir du mal à s’imposer nettement et à obtenir une majorité suffisante au parlement.

Mais les choses pourraient bien entendu tourner autrement.

Macron a déjà annoncé que pour chacun des 577 sièges au parlement, il y aurait un candidat d’En Marche. Une récente enquête d’OpinionWay a révélé que le mouvement de Macron pourrait obtenir entre 249 et 286 sièges. Un tel résultat devrait lui permettre de former une majorité avec des membres d’autres partis partageant les mêmes idées.

Les économistes de BNP Paribas Fortis n’excluent pas non plus un scénario de cohabitation, où le président serait soutenu par le parti républicain. Ce n’est pas impensable, vu que leurs programmes respectifs montrent de nombreuses convergences.

Nous sommes impatients de connaître les résultats des 11 et 18 juin.

Les opinions exprimées dans ce blog sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis.
auteurs
Arne Maes Economic Advisor
Arne Maes (né en 1985 à Ekeren) détient un Master of Science en Ingénierie commerciale de l’université d’Anvers, avec spécialisation en politique économique. Au sein de la banque, Arne est expert en économie belge et travaille, de surcroît, à la création et l’entretien des modèles de prévision du service, ainsi qu’au développement de nouvelles idées de recherche.